La recherche

Institutions de recherche sur les femmes et le genre

Elles et ils travaillent dans des centres de recherche, du CNRS, des universités, ou autres, sur les sujets qui nous préoccupent à Femmes de l'Intérieur.

L'Association Nationale des Etudes Féministes regroupe des enseignantes, chercheuses et étudiantes qui effectuent dans diverses disciplines, des recherches et des enseignements féministes. Son objectif est de développer les études féministes et d'en favoriser la diffusion en France et à l'étranger.

Le Centre Hubertine Auclert est un espace d'information et d'expertise dont l'objectif est de promouvoir une culture de l'égalité entre femmes et hommes/

Organisme associé à la région Ile-de-France, créé à l'initiative du Conseil régional d'Ile-de-France, avec et pour les acteurs et actrices de l'égalité, ce centre francilien de ressources a pour objectifs la sensibilisation de différents publics à la nécessité de lutter contre les inégalités et les discriminations fondées sur le sexe et le genre, de promouvoir l'égalité femmes/hommes et de produire de l'expertise dans le domaine.
Composé d'associations, d'élu-e-s et de syndicats, le centre a un rôle de facilitateur et d'appui vis-à-vis de l'ensemble de ses membres.

Clio, Femmes, Genre, Histoire est une revue française semestrielle. Elle ouvre ses colonnes à celles et ceux qui mènent des recherches en histoire des femmes et du genre.

L'Institut Emilie du Châtelet a été créé en 2006, sous l'impulsion du Conseil régional d'Ile-de-France. Depuis 2012, l'IEC pilote le pôle Genre du Domaine d'intérêt majeur, labelisé "Genre, Inégalités, Discrimination". Structuré en fédération de recherche et abrité par le Muséum national d'Histoire naturelle, l'IEC regroupe dix-sept grandes institutions de recherche et d'enseignement supérieur nationales ou régionales.

Mnémosyne est une association pour le développement de l'histoire des femmes et du genre, dans les universités comme dans tous les lieux institutionnels, associatifs, culturels, de formation, de recherche et de conservation.

PRESAGE (Programme de Recherche et d'Enseignement des SAvoirs sur le GEnre) a été développé conjointement par l'OFCE et Sciences Po Paris. Le programme insère une réflexion sur le genre dans l'ensemble des activités de Sciences Po : enseignement, recherche, formation continue.

Régine (Recherche et Etudes sur le Genre et les Inégalités dans les Normes en Europe) est un projet de recherche académique qui se propose de :

- ancrer la théorie féministe du droit dans le paysage de la recherche juridique

- montrer que les inégalités de genre ne se donnent pas seulement à voir dans le droit mais sont également produites par le droit

Des laboratoires :

 

Une chercheuse en sociologie, Geneviève Pruvost
 

 Geneviève Pruvost s'est d'abord spécialisée dans la police, et notamment sa féminisation, à travers sa thèse et deux ouvrages majeurs, des articles. Sa thèse en 2005 portait sur L'accès des femmes à la violence légale. La féminisation de la police (1935-2005). Elle a ensuite publié Profession : policier. Sexe : féminin, Maison des Sciences de l'homme, 2007, et De la sergote à la femme flic. Une autre histoire de l'institution policière à la Découverte en 2008. Ainsi que des articles, bibliographie sur ces sujets, liste de photos de femmes policiers dans la presse. Références et résumés ou articles disponibles en ligne ici.

Elle s'intéresse désormais à d'autres sujets, toujours sur la police, les femmes et la violence, mais différents.

Quelques publications 

Nous vous recommandons ce rapport produit en 2015 par le centre Hubertine Auclert : Manuels de lecture du CP : et si on apprenait l'égalité ? Le constat y est sans appel : "les représentations des filles et des garçons sont stéréotypées à l'extrême et les rôles assignés à chacun-e normatifs et sexistes". Ces manuels mixtes mais non paritaires, où les personnages féminins sont limités dans leurs activités et ou les personnages masculins sont traditionnels affectent durablement les mentalités et les représentations collectives, et entravent l'égalité réelle de se réaliser. A télécharger et lire en pleine conscience !

Etude_HubertineAuclert_manuelsCP.pdf
Document Adobe Acrobat [1.1 MB]

A lire absolument ! Un de nos préférés : 2012 - Le poids des normes dites masculines sur la vie professionnelle et personnelle d'hommes du monde de l'entreprise, rapport de Sylviane Giampino et de Brigitte Grésy. Cela marche aussi pour l'administration publique !

A télécharger ici 

IMS Guide pratique des stéréotypes. Les stéréotypes et le genre. Comprendre et agir dans l'entreprise.

A lire ici 

  • Une bibliographie presque complète sur le site du Haut conseil à l’égalité : à découvrir ici

 

  • Comprendre les stéréotypes : des quizz, des vidéos, des explications, tout un parcours pédagogique pour tous sur le site institutionnel de l’Égalité professionnelle : ega-pro

Lutter contre les stéréotypes filles-garçons, rapport remis par le Commissariat général à la stratégie et à la prospective à la ministre des droits des femmes et porte-parole du gouvernement, 2014.

Travaux coordonnées par Marie-Cécile Naves et Vanessa Wisnia-Weill. On y retrouve notamment le pistolet, le costume de policier ou le camion de pompier offerts aux petits garçons... quand la petite fille a sa cuisinière, ses poupées et son costume de fée. Mais aussi une analyse fouillée sur le sport, les apprentissages.

A lire ici

La brochure du Laboratoire de l’Égalité : Les stéréotypes, c'est pas moi, c'est les autres ! Lutter contre les stéréotypes pour construire une culture de l'égalité. 2013. 

Analyse les mécanismes et enjeux, pour comprendre et agir.

A lire ici

Notre préféré des préférés, l'indispensable ! de Brigitte Grésy, Petit traité contre le sexisme ordinaire, éd. Albin Michel, coll. Essais, 2009.

A lire et relire ! Nombreux exemples de réactions stéréotypées durant des réunions, notamment dans les ministères et préfectures, et comment, face à ces situation, utiliser des mécanismes de parade... Brigitte Grésy, inspectrice générale des affaires sociales, engagée depuis longtemps dans le féminisme, a fait en outre un site pour découvrir et accompagner cet ouvrage : http://www.sexismeordinaire.com/

 

Elle vient également de publier La vie en rose. Pour en découdre avec les stéréotypes, et participe à la table ronde de notre matinée de Femmes de l'Intérieur sur les stéréotypes le 13 juin 2013.

 

Dans la même collection et du même auteur vient de paraître en ce mois d'avril 2014 La vie en rose. Pour en découdre avec les stéréotypes. De la naissance à la vie professionnelle, à travers la vie quotidienne, les expériences et les émotions d'une femme, Rose, Brigitte Grésy, au delà de la différence des sexes, qui est une réalité, ainsi que la lutte contre les inégalités entre les sexes, désormais admise, explore et déconstruit l'opposition des stéréotypes féminins et masculins, ces constructions sociales qui nous habitent, nous conditionnent, source de joies mais aussi de malaise, d'interrogations. Et comme dans son Petit traité, elle nous donne des clés, des pistes concrètes pour résister à tout ce qui limite les champs du possible. Nous l'avons lu, nous vous le conseillons vivement !

Et plus précisément pour le ministère de l'intérieur, deux références de chercheurs :

 

  •  Geneviève Pruvost, Profession : policier, Sexe : féminin, La maison des sciences de l’homme/ministère de la Culture et de la Communication, Ethnologie de la France, Paris, 2007.

Geneviève Pruvost s'est d'abord spécialisée dans la police, et sa féminisation, à travers sa thèse et deux ouvrages majeurs, dont celui-ci particulièrement utile pour l'analyse des stéréotypes, et un autre sur l'histoire de la féminisation de la police. Elle s'intéresse désormais à d'autres sujets, toujours sur la police, les femmes et la violence, mais différents.

Une analyse de ce livre, ici.

 

  •  "Des femmes chez les sapeurs-pompiers", un article de Roland Pfefferkorn en 2006.

Cet article est consacré à l’arrivée des femmes dans les corps de sapeurs-pompiers. Si ces corps se sont progressivement ouverts depuis trente ans, ils ne sont pas devenus pour autant des univers «mixtes ». Davantage encore que l’armée ou la police, ils restent marqués par une forte hégémonie masculine. Les jeunes femmes qui entrent dans ce milieu doivent faire face à de multiples réactions défensives de la part de leurs collègues masculins. La répartition des tâches est structurée suivant la hiérarchie des rapports sociaux de sexe. Le contenu des emplois varie suivant le sexe. La division du travail traditionnelle entre les sexes y est reproduite. La puissance des stéréotypes de sexe apparaît presque à l’état brut. Cet exemple permet de mesurer à quel point l’entrée des femmes dans un milieu d’hommes ne va vraiment pas de soi.

Cliquez ici pour lire l'article en intégralité.

Les stéréotypes au 19ème-début 20ème siècle : la femme peut-elle être chef de bureau?

En 1894, Louis Frank trouve des avantages à l'embauche de femmes dans les bureaux, pourvu que ce ne soit que dans les emplois les plus sulbalternes.

 

En 1925, le texte d'un chef de bureau des finances exprime une grande inquiétude sur les désordres qu'impliquerait l'accès des femmes à ce grade...


A lire ici

Perrot, Michelle. Mon histoire des femmes. Points, 2008. 245p.

Cet ouvrage, issu d’une série d’émissions diffusées sur France Culture, propose une histoire des femmes en 5 axes : écrire l’histoire des femmes, le corps, l’âme, le travail et les femmes dans la cité. Une étude qui se lit comme un roman et qui retrace avec limpidité le combat des femmes pour exister à égalité avec les hommes. Un combat qui reste d’actualité...

 

 

Duby, Georges. Perrot, Michelle. Histoire des femmes en Occident.

Le projet démesuré de couvrir près de trente siècles d’histoire de l’Occident sous le prisme des femmes. L’histoire des femmes, longtemps passée sous silence, est mise en lumière avec précision dans ces cinq tomes (Antiquité, Moyen-Age, XVIè au XVIIIè siècle, XIXè et XXè siècle) devenus des classiques de l’historiographie française.

 

 

Ripa, Yannick. Les femmes en France : de 1880 à nos jours. Editions du Chêne, 2007. 295p.

A travers plus de 400 photographies, ce livre retrace le quotidien des Françaises de tous les milieux, de la IIIème République à nos jours. Vie au foyer, scène de maternité et de rue, travaux dans les champs et les usines, l’ouvrage dépeint l’ordinaire, mais raconte surtout cette épopée d’un siècle qui a transformé l’existence féminine et les rapports entre sexes.

Bard, Christine. Une histoire politique du pantalon. Editions du Seuil, 2010. 400p.

 

« Le costume reflète l’ordre social et le crée, permettant, notamment, le contrôle des individus » Christine Bard.

Loin d’une histoire de la mode, Christine Bard montre dans son ouvrage, à la croisée entre l’histoire du genre et l’histoire politique de la culture matérielle, que le pantalon est un objet socialement construit, symbole de la masculinité et symbole de pouvoir. Il accompagne les transgressions qui jalonnent la route des femmes vers l’émancipation, jusqu’à devenir un vêtement mixte dans les années 70. Là n’est pourtant pas la fin de son histoire...

Sénac, Réjane. L’égalité sous conditions : genre, parité, diversité. Presses de Sciences Po, 2015. 260p.

 

Réjane Sénac croise dans cet ouvrage l’analyse de rapports, de discours, de données quantitatives et d’enquêtes qualitatives, afin de démontrer que la promotion de la parité et de la diversité porte une égalité sous conditions de performance de la différence. Ainsi, inclus pour leur singularité, les femmes et les radicalisés sont enjoints à « performer » , c’est-à-dire rentabiliser, théâtraliser leur différence.

Afin que l’égalité retrouve une épaisseur politique, n’est-il pas temps de dénoncer cette « manipulation » des politiques d’inclusion, qui paralyse tout en exaltant, la diversité et de la parité ?

Vouillot, Françoise. Les métiers ont-ils un sexe ? Belin, 2014. Egale à Egal

 

En France, seuls 12 % des métiers sont mixtes. Les femmes et les hommes auraient-ils des prédispositions spécifiques qui les orienteraient vers des professions différentes ? Les métiers ont souvent tendance à s’attribuer un genre : aux hommes, l’ingénierie et la production, aux femmes, l’éducation, la santé et le social. L’objet de ce livre, écrit par Françoise Vouillot, enseignante-chercheuse à l’Institut National d’Etude du Travail et d’Orientation Professionnelle et membre du Haut Conseil à l’Egalité, est de démonter les ressorts de cette division sexuée du travail, facteur d’inégalités, et de révéler tout l’intérêt d’une mixité des métiers.

Boccard, Patrick. Les femmes ne sont pas faites pour courir. Belin, collection Egale à Egal du Laboratoire de l’Egalité, 2015.

 

Les femmes parviennent depuis peu à s’imposer dans le monde du sport, monde qui a pourtant toujours cultivé la virilité. Les inégalités entre sexes y relèvent des mêmes stéréotypes et mécanismes à l'œuvre ailleurs dans la société, mais résultent aussi de facteurs spécifiques au sport. Dernier venu de la collection Egale à Egal, cet ouvrage présente les obstacles que les femmes ont à franchir dans le sport et leur percée dans cette forteresse masculine.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Association Femmes de l'Intérieur