LE MENTORAT

QU'EST CE QUE LE MENTORAT?

 

C'est l'accompagnement par une personne mentore qui partage, avec bienveillance, son expérience et ses connaissances, en dehors de toute hiérarchie par le biais d'une relation interpersonnelle.

L'objectif est de favoriser le développement du mentoré et de lui permettre d'identifier la stratégie à mettre en oeuvre.

 

Le mentorat est une démarche volontaire et motivée. La relation repose sur des valeurs réciproquement acceptées, notamment la sincérité, le respect mutuel et la confidentialité.

 

A QUI S'ADRESSE-T-IL?

 

A toutes les adhérentes de l'association Femmes de l'Intérieur.

 

QUELS THEMES PEUVENT ETRE ABORDES?

 

- Partage d'expérience sur un métier ou une fonction

- Echange sur les carrières ou les filières

- Conseil sur le leadership (prise de pouvoir)

- Partage d'expérience sur la recherche d'un équilibre vie professionnelle/vie privée

- Conseil sur la gestion des conflits

- Echange sur les stéréotypes ou commment y répondre et les faire évoluer

- Partage d'expérience sur les modes de management

- Développement des motivations et envies

- Des motifs d'ordre plus personnel

 

COMMENT M'INSCRIRE EN TANT QUE MENTORE OU MENTOREE?

- La demande peut se faire par envoi de courriel à contact@femmes-interieur.fr
- Ou en contactant directement un membre du comité de pilotage

 

QUEL CADRE ETABLI POUR LE DEROULEMENT DE L'OPERATION

- Constitution des binômes mentore/mentorée, signature d'un contrat de mentorat, formation de la mentore, prérequis, règles de bonne conduite, suivi et retour d'expérience sont explicités dans la Charte du programme mentorat à retrouver dans l'espace réservé.

Présentation du comité de pilotage du Groupe Mentorat

Les témoignages des mentores et mentorées

Recueil de témoignages

Le 16 février 2015 : « J'ai découvert le mentorat lors du 2ème rendez-vous organisé sur ce sujet par "Femmes de l'Intérieur" en avril 2015.
J'ai immédiatement retrouvé dans la Charte de cette démarche volontaire et contractuelle, reposant sur la confiance et la confidentialité, des principes que j'ai essayé de mettre en pratique tout au long de ma carrière professionnelle : l'écoute, le souci d'accompagner celui ou celle qui le souhaite, la recherche de solutions partagées.
Depuis six mois, j'ai donc le bonheur de jouer, auprès d'une jeune collègue, ce rôle de passeur de connaissances, de conteur d'expériences réussies ou plus difficiles, d'accompagnateur bienveillant...
J'apprécie, en retour, la confiance de ma mentorée et me réjouis avec elle de ses premiers succès.
Ainsi, après ces premiers mois, je peux témoigner de la richesse humaine qu'offre cette expérience originale.
Le mentorat tire sa force et son efficacité, me semble-t-il, de sa capacité à inscrire une démarche professionnelle dans une approche globale : en effet, fondé sur un dialogue à deux, confiant et respectueux, le mentorat permet d'aborder des aspects plus personnels, liés principalement à la vie familiale et d'éviter ainsi frustrations ou déceptions futures pour nos mentorées...

Devenir mentore est donc, j'en suis convaincue, une vraie opportunité que beaucoup de femmes de l'Intérieur sauront, je l'espère, saisir sans tarder ! »
 

Le 16 février 2015 : « L'expérience de mentorat est riche à plus d'un titre au moment de prendre un poste de directrice de cabinet.
D'abord, parce qu'il permet de poser en toute confiance des questions que l'on n'ose pas poser au quotidien à son préfet ou ses collaborateurs, qu'elles soient fondamentales ou anecdotiques, de le faire sans avoir peur d'être jugée, à une période clef où l'on sait que l'on est observée - et c'est parfaitement normal.
Ensuite, parce que le mentorat est un "catalyseur" d'expérience, notamment dans le domaine du management où, en début de carrière, l'on n'a pas forcément eu d'équipes à encadrer avant d'être projetée à la tête d'un cabinet. Avoir le regard d'une "mentore" plus expérimentée permet à ce titre d'apprendre de situations managériales comparables que l'on n'a pas encore vécues, et de gagner du temps.
Enfin, parce que s'il est bien mené, il permet de se poser de bonnes questions sur ses pratiques dès le début de la prise de poste : la mentore n'est pas celle qui "donne" des leçons, et intime d'agir de telle ou telle manière, mais écoute, explique sa manière de voir les choses, objective le ressenti de telle ou telle situation, libre à la mentorée de suivre ou non ses conseils par la suite.
Cette écoute bienveillante n'est pas la panacée mais permet de se sentir épaulée et de traverser les premières semaines et les premiers mois en minimisant le sentiment de "solitude" en territoriale si souvent éprouvé !
A titre personnel, il m'a vraiment été très utile »

Les témoignages filmés

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Association Femmes de l'Intérieur