Femmes auteures, héroïnes de polars...

Nos lectures, nos auteurs et auteures préférés... Femmes de l'intérieur vous propose de vous plonger dans les romans policiers. Avec ses femmes et ses hommes, auteurs, héros.

 

Notre attention va d'abord à Danielle Thiery, une des toutes premières commissaires divisionnaires, après avoir été inspectrice. Elle a traité des mineurs en danger, des stupéfiants, du proxénisme, de la police criminelle, de la lutte antiterrorisme ciblée sur le transport aérien et férroviaire.

 

Danielle Thiéry écrit depuis vingt ans des polars inspirés de son expérience. Le premier, Mauvaise graine, a été réédité en 2015 par Masques, en poche. Elle a créé pour une dizaine de ces titres une héroïne, la commissaire Marion.

 

Danielle a obtenu notamment le Prix du Quai des orfèvres en 2013 pour Des clous dans le coeur (Fayard), contribué à la série télévisée Quai n°1.

 

Page officielle de Danielle THIERY sur Facebook

 

Danielle Thiéry en dates

 

1947. Naissance à Viévigne (Côte-d'Or).

1965 à 69. Etudes de droit et d'éducatrice spécialisée.

1969. Inspectrice de police.

1976. Commissaire de police.

1989. Chef de division des chemins de fer de Paris.

1992. Coresponsable du Syndicat des commissaires.

1995. Détachée à la sécurité d'Air France.

La bibliographie de Danielle Thiéry

Thiéry, Danielle. Dérapages. Versilio, 2015. 375 p.

 

Un corps d'enfant, très troublant, est découvert sur une plage du Nord de la France. La commissaire Edwige Marion, qui mène l’enquête sur les plages du Pas-de-Calais, est contrainte de rentrer sans délai à Paris : sa fille, Nina, a été retrouvée dans l’Eurostar, en état de choc psychologique et les vêtements tachés de sang. Elle a fui le domicile londonien de sa sœur Angèle et de son beau-frère, un éminent scientifique. Dans le même temps, une jeune femme doit, sous la menace, s’occuper d’une enfant aux caractéristiques physiques déroutantes. Quels sont les liens entre cet enfant mort noyé, une adolescente et un spécialiste du génome humain?

 

Après une brillante carrière dans la police, où elle fût notamment la première femme commissaire divisionnaire, Danielle Thierry, adhérente de l’association, se consacre désormais à l’écriture. Plusieurs de ses romans sont traduits à l’étranger et ont reçu des prix, dont le prestigieux prix du Quai des Orfèvres pour son livre « Des clous dans le coeur ».

2014 : Echanges, éditions Versilio

2013 : Le jour de gloire, éditions Payot & Rivages

2012 : Des clous dans le coeur, éditions Fayard, prix du quai des Orfèvres 2013

2012 : Les trois coups de minuit, éditions Syros (jeunesse)

2012 : Les enfants perdus, éditions France loisirs (jeunesse)

2012 : Police judiciaire : 100 ans avec la Crim de Versailles, éditions Jacob-Duvernet

2011 : BRI : Histoire d'une unité d'élite, éditions Jacob-Duvernet

2011 : Crimes de Seine, éditions Payot & Rivages

2011 : J'irai cracher dans vos soupes, édition Jacob-Duvernet

2008 : L'ombre des morts, éditions Anne Carrière

2005 : Le festin des anges, éditions Anne Carrière

2004 : Nuit Blanche au musée, éditions Syros (jeunesse)

2002 : Affaire classée, éditions Robert Laffont

2001 : Origine inconnue, éditions Robert Laffont

1999 : Et pire, si affinités, éditions Robert Laffont

1998 : La guerre des nains, éditions Belfond

1998 : Mises à mort, éditions Robert Laffont

1997 : La petite fille de Marie Gare, éditions Lafont

1996 : Le sang du bourreau, éditions J.-C Lattès

1995 : Mauvaises graine, éditions J.-C Lattès

Un article sur Danielle Thiéry dans Causette

EXTRAIT : " L'ex-commissaire divisionnaire Danielle Thiéry - première femme en France à avoir obtenu ce poste - a ouvert la voie à la fin des années 1990 en mettant en scène une commissaire parisienne, Edwige Marion, qui se débat dans un monde d'hommes contre une hiérarchie parfois grippée (...) "

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Association Femmes de l'Intérieur