Les biographies des interventants de notre matinée du 13 juin sur les stéréotypes

Abdel Aïssou

Abdel Aïssou est vice-président, directeur général du groupe Randstad France. Il est également en charge des filiales RH spécialisées et président de l'Institut Randstad pour l'Egalité des Chances et le Développement Durable.

 

Énarque et ancien haut fonctionnaire de l’administration territoriale et d’Etat, ses responsabilités et ses convictions l’ont amené à s’investir dès le début de sa carrière sur les questions de diversité et d’intégration professionnelle. En 2005, il est conseiller au cabinet du ministre de l'Intérieur, chargé de la prévention de la délinquance, de l’intégration et de l’égalité des chances.


En 2007, il rejoint le Groupe Vedior France, puis devient, lors de la fusion avec Randstad, directeur général délégué en charge des ressources humaines et des sociétés du Pôle RH.

 

En mai 2011, il reçoit le grand prix de la Diversité par l’Autre Cercle. Membre du Conseil national des Villes et du Conseil national de la vie associative, Abdel Aïssou est chevalier de la Légion d'Honneur, de l'Ordre national du Mérite et de l'Ordre national du Mérite agricole.

 

En 2013, il est élu dirigeant de l'année aux Trophées de la Diversité.

Camille Froideveaux-Metterie

Professeure de science politique à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et membre de l'Institut Universitaire de France, Camille Froidevaux-Metterie développe une approche de la question des femmes qui se situe « à côté » des études sur le genre (« Genre, magie d'un mot », Le Débat, n° 160, mai 2010).

Il s'agit pour elle de tenir ensemble l'histoire, la philosophie, la sociologie, mais aussi l'anthropologie et la psychanalyse («Naissance de la femme contemporaine », Le Débat, n°157, nov.-déc. 2009).

Elle réfléchit notamment au sens de la corporéité féminine (« Réinvention du féminin », Le Débat, n° 174, mars 2013) avec, en toile de fond, une analyse des recompositions de l'articulation public/privé. Elle prépare un essai sur les mutations de la condition féminine à paraître chez Gallimard.

Articles

Camille Froidevaux-Metterie, Sandra Laugier. À la recherche d’...

Après « les femmes sont des hommes comme les autres », une alternative se fait jour : une éthique au féminin est-elle possible ?...

Brigitte Grésy

Membre du conseil supérieur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Commission : Lutte contre les stéréotypes sexistes et la répartition des rôles sociaux.

Secrétaire générale du Conseil Supérieur de l’Égalité Professionnelle.

- Cheffe du service des droits des femmes et de l’égalité de 1998 à 2005 puis en charge des politiques d’égalité dans des cabinets ministériels.

- Auteure d’un rapport sur l’image des femmes dans les médias en 2008 et sur les expertes en 2011 en tant que rapporteur puis vice-présidente de la commission sur l’image des femmes dans les médias.

- Inspectrice générale des affaires sociales : auteure de rapports sur l’égalité professionnelle en 2009, sur la parentalité en 2011 et sur l’égalité entre filles et garçons dans les structures d’accueil de la petite enfance début 2013.

- Publications (entre autres) : chez Albin Michel, en 2009, Petit traité contre le sexisme ordinaire, et en 2014, La Vie en rose ; 2012, une étude sur le poids des normes masculines sur la vie professionnelle et personnelle de jeunes cadres en entreprise.

- ENA, promotion Liberté, Égalité, Fraternité (1989).

Anne-Marie Helleisen

Anne-Marie Helleisen a débuté au ministère de l’intérieur comme attachée de préfecture après sa formation en maîtrise de Sciences économiques, en 3ème cycle à l’institut d’administration des entreprises de Paris, et à l’IEP de Paris.

 

Sa carrière fut interministérielle, alternant postes en préfecture, en centrale et en cabinet.

Elle a ainsi été nommée sous-préfète en 1982, a été directrice de cabinet du directeur général des collectivités locales en 1988, et a piloté la sous-direction des personnels des services déconcentrés à la direction générale de l’administration du ministère de l’Agriculture, de 1995 à 2000.

 

Elle a également été cheffe de cabinet du secrétaire d’État auprès du Premier ministre (1988-1991), du ministre délégué à la Justice (1991), du secrétaire d’État aux Grands Travaux, (1991-1993), et du ministre de l’Agriculture et de la Pêche, (1993-1994). Après avoir dirigé le cabinet du secrétaire général de la mer, Xavier de la Gorce, de 2002 à 2007, elle est devenue en 2007, inspectrice générale de l’agriculture.

 

Depuis 2012, elle préside l’association Administration moderne. Cette association interministérielle des femmes hautes fonctionnaires, pionnière depuis 1998, émet des propositions sur la réforme de l’État, mais aussi sur la place des femmes dans la haute fonction publique. Anne-Marie accompagne aussi, depuis un an, Femmes de l’Intérieur, dont elle est adhérente.

Corinne Hirsch

Corinne Hirsch, administratrice du Laboratoire de l’égalité.

 

Corinne Hirsch capitalise sur trois domaines de compétence : développement de carrière de cadre international, conseil aux entreprises et expertise égalité femmes/hommes.

 

Elle a été la première femme à diriger une zone du grand international pour Yoplait, a été directrice de clientèle pour LH2 Louis Harris, a développé la Fondation des femmes pour la Méditerranée en tant que Déléguée générale et à vécu à Singapour.

 

En 2008, elle a coordonné le « Baromètre de confiance des femmes cadres », étude intégrée dans le rapport de Brigitte Grésy sur l'égalité professionnelle entre les femmes et hommes. Elle est administratrice de PWN-Paris et Vice-présidente en charge du Think tank. Elle a organisé la création du Laboratoire de l’égalité dès 2009 et en est  aujourd’hui administratrice.

 

Elle a fondé et dirige Aequiso, cabinet de conseil, formation et conférences, qui aide les entreprises à maitriser leur politique de mixité femmes/hommes.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Association Femmes de l'Intérieur